mardi, 09 mai 2017 10:26

Bastien Lecouffe Deharme et Gilles Osvald - Memories of Retrocity : Le journal de William Drum

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

A la veille de l'hiver 2004, William Drum, ex-inspecteur de la police criminelle de Chicago, est exilé par ses supérieurs à Retrocity.
Retrocity, la Cité déchue, fermée sur elle-meme, que l'on tente de faire disparaitre des consciences depuis plus d'un demi-siècle.
A l'aide d'une machine à écrire trouvée dans son appartement, William se lance dans la rédaction de son journal de bord, et s'enfonce dans la ville.
Une ville hors du temps, que les citoyens ont depuis longtemps désertée.
Une ville où la mécanique remplace les organes humains.
Une ville malade et rongée par un étrange virus.
Une ville de laquelle on ne revient pas.

Editions du Riez (2011)
120 pages
Beau livre

Mon avis

William Drum, un inspecteur de police criminelle, est envoyée par ses supérieurs à Retrocity... Autant dire qu’ils se débarrassent de lui ! Cette ville est hors du temps. Tout est fourni par la société Hover, que ce soit les cigarettes, l’alcool, les pièces de rechange... mais cette cité est complètement coupée du monde parce que les habitants sont malades. Peu à peu, ils dégénèrent et un objet qui a été important pour eux prend trop de place et fusionne avec la personne en question. C’est étrange, irréel... alors William décide de tenir une sorte de journal de bord sur une vieille machine à écrire qu’il s’est procuré.

Wiliam est confronté à la dégénérescence de la ville et de ses habitants. Nous sommes au cœur des découvertes qu’il fait, au fur et à mesure, de son avancée en ville. Nous sommes dans l’étrange, le glauque, le sombre... Nous sommes dans une société exploitée par la consommation qui en devient même destructrice pour les habitants !
L’écriture est très orale, c’est un journal de bord qui est tenu et nous sommes en plein voyeurisme pour lire les notes de William. Mais il nous faut savoir ce qu’il lui est arrivé !
Les graphismes sont vraiment quelque chose de fort. Ils représentent super bien le texte. Ils sont vraiment magnifiques et de qualité !

Retrocity est vraiment un roman graphique superbe qu’il faut absolument découvrir !

Ma note : 8,5 / 10

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.