mercredi, 23 juillet 2014 18:33

Didier Van Cauwelaert - Le Journal intime d'un arbre

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

"On m'appelle Tristan, j'ai trois cents ans et j'ai connu toute la gamme des émotions humaines.
Je suis tombé au lever du jour. Une nouvelle vie commence pour moi - mais sous quelle forme ? Ma conscience et ma mémoire habiteront-elles chacune de mes bûches, ou la statuette qu'une jeune fille a sculptée dans mon bois ? Ballotté entre les secrets de mon passé et les rebondissements du présent, lié malgré moi au devenir des deux amants dont je fus la passion commune, j'essaie de comprendre pourquoi je survis.
Ai-je une utilité, une mission, un moyen d'agir sur le destin de ceux qui m'ont aimé ?"

Editions Michel Lafon (2011)
245 pages
Mémoires

Mon avis

Tristan est un poirier de trois siècles et la dernière tempête l'a déraciné. Il se demande ce qu'il va lui arriver et repense à son passé, à sa longue histoire. Heureusement pour lui, un avenir se profile à travers des buches ou encore d'une sculpture.

Un roman dont un arbre est le narrateur, c'est étrange et c'est pourtant ce qui m'a attiré dans ce livre. C'est le personnage principal, le pilier de l'histoire et de chaque protagoniste qui ont, un jour, croisé sa route.
Même si c'est un poirier qui nous conte sa vie, nous avons l'impression que c'est un grand-père qui narre à qui veut bien l'entendre ses aventures.

La première moitié du roman m'a beaucoup plu, parler du passé de Tristan, de cet arbre est original, ça change, surtout qu'il a vécu et les personnes qu'il a rencontré. Nous voyons le monde qui l'entoure à travers ses yeux... enfin si on peut dire cela comme ça mais plutôt à travers ses pensées, son ressenti de l'environnement, des gens, des sensations, des émotions...
Et à la seconde moitié, c'était différent... Il faut sauver la planète, penser à Mère Nature, la protéger. C'est certes important mais étouffant... je ne recherchais pas cela dans ce roman. Toute cette partie m'a laissé l'impression que tous les passages historiques où Tristan narre son passé étaient alors survolés.

Il faut quand même noter que l'auteur a fait un gros travail de recherches pour argumenter toutes les parties historiques autour de Tristan.

Mon avis est mitigé mais positif quand même car j'ai passé un bon moment, c'est poétique et magique à la fois.

Ma note : 6 / 10

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

1 Commentaire

  • Posté par mamzellefrog (08/08/2014 - 06:48)

    Tu donne envie de lire ce livre (surtout pour la première moitié et pour le côté poétique).