vendredi, 04 avril 2014 19:25

Stephen King - La Ligne verte

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d'un pénitencier dans les années 30, entreprend d'écrire ses mémoires. Il revient sur l'affaire John Caffey - ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes - qui défraya la chronique en 1932.
La ligne verte est le reflet d'un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisé par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore avec sa matraque et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l'innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

Editions Le Livre de Poche (2010)
506 pages
Fantastique

Mon avis

Je connaissais « La ligne verte » de part le film avec Tom Hanks en acteur principal. Pour dire la vérité, je ne savais même pas que l'auteur était Stephen King avant d'avoir le livre. Oui je sais c'est triste mais l'erreur est réparée maintenant.
Et si vous voulez que j'en rajoute un peu, je n'ai jamais lu de romans de cet auteur alors que son style est envoutant, du moins dans cette œuvre...

Ce livre est à la fois fantastique car John Caffey peut guérir les maladies mais aussi réaliste car nous suivons le destin de cet homme de couleur qui a été jugé coupable parce qu'il se trouvait là au mauvais moment et parce qu'il est noir. D'ailleurs, cela arrangeait les jurés que l'assassin ne soit pas un blanc.
Il entre alors au bloc E avant de rejoindre la chaise électrique. C'est un endroit oppressant, nous sommes entourés de cellules de condamnés à mort mais nous retrouvons aussi de la légèreté et de l'humour avec Mister Jingles ou un John Caffey mastodonte qui a peur du noir et veut que les lumières restent allumées la nuit.

C'est vrai qu'on retrouve bien le film. Tom Hanks est fidèle à Paul Edgecombe.
Ce livre est écrit sous forme d'épisodes, il faut le lire, non pas à la suite comme tout roman mais en faisant des pauses sinon on sent les répétitions d'un épisode sur l'autre. Je n'ai, pour ma part, pas dû laisser assez de temps entre chaque épisode...
Stephen King, avec son œuvre, nous fait réfléchir sur les erreurs judiciaires, la discrimination, la peine de mort... Et nous avons droit à plein de détails de l'époque (en 1932) dans les descriptions des vêtements, des voitures, des lieux, des expressions des personnages...

Les passages avec le géant sont émouvants mais je n'ai pas eu les larmes aux yeux, contrairement au film. Je devais en attendre trop. Je pense que le style des épisodes m'a un peu perturbé, j'ai trouvé qu'il y avait trop de répétitions.

Ma note : 8,5 / 10

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

3 Commentaires

  • Posté par mamzellefrog (14/04/2014 - 06:56)

    moi, j'avais adoré ce livre, mais c'est vrai que je l'ai lu avant de regarder le film alors l'histoire m'a subjuguée.

  • Posté par klo (14/04/2014 - 16:00)

    Merci :) yuya Je suis ravie que tu aie aimé :) J'ai été moi aussi bien plus ému par le film. Mais j'imagine que le film à bénéficier de l'émotion de la découverte et du jeu des acteurs qui est excellent

  • Posté par Frankie (20/04/2014 - 11:27)

    Cela ne m'a pas dérangée de lire les épisodes à la suite, car j'étais tellement dedans que je n'aurais pas pu arrêter. En tout cas, j'ai adoré ce roman.