mercredi, 17 août 2016 09:37

E. L. James - Cinquante nuances de Grey, tome 3 : Cinquante nuances plus claires

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

A présent réunis, Ana et Christian ont tout pour être heureux : l'amour, la fortune, et un avenir plein de promesses. Ana apprend à vivre dans le monde fastueux de son M. Cinquantes Nuances sans perdre son intégrité ni son indépendance tandis que Grey s'efforce de se défaire de son obsession du contrôle et d'oublier son terrible passé. Mais bientôt, alors que tout semblait leur sourire, le destin les rattrape et leurs pires cauchemars deviennent réalité... Un happy end est-il possible pour Grey et Ana ?

Editions Le Livre de Poche (2014)
720 pages
Romance / Erotisme

Mon avis

Ana et Christian filent maintenant le parfait amour entre richesse et coups de martinet... Mais les disputes habituelles ne sont pas loin et quelqu’un cherche à s’en prendre à Christian et à sa famille.

Ce tome est moins exaspérant que le précédent mais je le classe quand même dans la catégorie « ça se lit bien qu’étant bof bof ».
Avec les trois tomes, on se rend compte que Ana est complètement bizarre... Vierge, elle découvre un monde inconnu qui est le sadomasochisme et finalement elle aime (même si parfois, non c’est trop fort pour elle). Très timide et réservée, elle se lâche totalement et devient même une héroïne pour la famille Grey (chose assez invraisemblable !).
Christian qui est un dominant accro au contrôle se relâche peu à peu face à elle mais c’est peut-être trop car je ne retrouve plus du tout l’homme du départ, celui qui donne la chair de poule rien qu’avec un regard.

L’intrigue, assez mystérieuse et quelque peu angoissante donne un peu de piment à la romance de Ana et Christian qui est vraiment devenue trop fleur bleue à mon goût. Et puis c’est quoi cette histoire qu’en quatre mois, on vit ensemble, on se marie et on construit une famille, avec en prime les problèmes du mari qui sont résolus ? N’est-ce pas un peu trop rapide quand même ? Je veux bien que Christian soit super riche mais il y a un temps de réflexion à avoir.
Au niveau de la plume de l’auteur, ce n’est ni développée, ni forcément intéressant mais cela reste fluide et léger, bien qu’assez répétitif.

Je conclue en disant que la trilogie « Cinquante nuances de Grey » n’est pas aussi catastrophique et portée sur le sadomasochisme que je le pensais. Ma curiosité a sa réponse mais ce ne sont pas non plus des romans que je chercherai à relire...

Ma note : 7 / 10

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

Le site utilise des cookies pour son fonctionnement et réaliser des statistiques.