samedi, 15 mars 2014 17:14

Fuyumi Soryo - Cesare

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Naïf et studieux, Angelo da Canossa n'est guère armé pour la vie d'étudiant à l'université de Pise, lieu d'intrigues et de tensions dans l'Italie de la Renaissance. Son innocence résistera-t-elle à sa rencontre avec Cesare Borgia, rejeton d'une famille à la réputation sulfureuse, dont le père est sur le point d'accéder au Saint-Siège ?

Rivalités entre les différentes factions de l'université, machinations politiques et luttes fratricides, Angelo va partager les années de formation d'un jeune homme en passe de devenir l'un des personnages les plus fascinants de l'Histoire. À ses côtés, il croisera le chemin de certains de ses contemporains les plus célèbres, de Christophe Colomb à Machiavel en passant par Léonard de Vinci...

Editions Ki-oon (2013)
Seinen

Mon avis

Tome 1

Ce manga est différent des autres que je possède. Il traite de l'Histoire et plus particulièrement des familles Borgia et Médicis à la Renaissance en Italie.
Je sais qu'il existe une série télévisée en cours actuellement et qui traite de la famille Borgia mais je n'ai jamais visualisé un seul épisode et elle ne m'a pas forcément attiré non plus. Alors qu'est-ce qui m'a attiré dans ce manga ? La couverture... On y voir Cesare qui est calme, sombre, il ne sourit pas et une jeune femme blonde qui attire la lumière. Les vêtements sont superbes, ils attirent l'œil, le « canapé » aussi avec son bois sculpté. Je suis faible une couverture a toujours eu raison de moi.
Ensuite l'expression « manga d'une richesse historique » a fait tilt dans mon cerveau, il me le fallait.

Le récit commence en Novembre de l'année 1491 à Pise.
Les personnages sont beaux aussi. Angelo est attachant mais énervant car il s'excuse sans arrêt car il fait des bourdes vu qu'il ne connait rien des codes de la société. Cesare a un caractère sombre, fascinant et il est très séduisant. Sa mère serait une catin et son père est un cardinal qui veut devenir pape.
Les dessins sont très beaux, on voit que c'est travaillé. Que ce soient les costumes, les bâtiments, les lieux... tout respire la Renaissance Italienne.

Ce tome pose les bases, la documentation est recherchée, c'est très authentique. On le remarque également à la bibliographie à la fin du livre.
Ce volume présente les personnages principaux et les lieux. L'intrigue n'arrive vraiment qu'à la fin, elle se met en place doucement.
Nous n'avons pas vu beaucoup d'œuvre d'art encore mais cela viendra surement dans les prochains tomes.

Ce manga est très beau à contempler mais il est aussi riche d'une histoire pour moi inconnue. Je vais le poursuivre avec plaisir.

Ma note : 8,5 / 10

Série en cours avec 11 tomes de sortie au Japon et 11 en France. J'en possède 11. J'attends la suite avec impatience.

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

Le site utilise des cookies pour son fonctionnement et réaliser des statistiques.