mardi, 17 avril 2018 21:59

Chise Ogawa - Les talons aiguilles rouges

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Dans le milieu de la mode, à Paris, les femmes les plus élégantes n’ont plus qu’un seul nom à la bouche : Abalkin. Mais derrière le charismatique PDG de cette entreprise se cache un lourd secret. Youri, jeune patron, n’hésite pas à se servir de son physique androgyne et à coucher avec les bonnes personnes pour élargir sa clientèle. Mais en réalité, ce n’est pas pour lui qu’il le fait. Tout ce qu’il souhaite, c’est réaliser le rêve d’Adam, le véritable designer d’Abalkin, qui travaille dans l’ombre depuis des années. Youri a parfaitement conscience d’être manipulé, mais il serait prêt à tout pour le garder à ses côtés...

Editions IDP (2018)
192 pages
Yaoi

Mon avis

Abalkin est une entreprise de création de chaussures de luxe pour femmes. Youri le PDG androgyne travaille à faire fructifier ce business en couchant avec les bonnes personnes... mais s’il fait cela c’est surtout pour Adam, le designer qui existe dans l’ombre depuis des années et dont il ne veut absolument pas se séparer.

 

La psychologie de ce manga est vraiment envoutante, je ne m’y attendais pas du tout. L’histoire est originale et se lit toute seule, se dévore même. Par contre, c’est vraiment cru et malsain. Youri doit coucher avec différents hommes, des vieux porcs dégueulasses, et parfois même plusieurs en même temps. Tout ça pour que l’entreprise de sa mère décédée reste au top et pour faire plaisir à Adam.
Youri a deux personnalités, celle qu’il montre à la face du monde, courtoise, mature et sûr de lui. Et celle qu’il cache, un enfant rebelle qui accepte ce qu’Adam lui demande mais manque d’assurance devant lui. Celui-ci, bien qu’en arrière plan, n’hésite pas à sacrifier Youri alors qu’il sait ce qu’il ressent pour lui. Il le manipule, il est froid mais on sent bien qu’il ne pourra jamais se séparer de lui, ils sont liés pour toujours.
Les graphismes sont spéciaux, ce n’est pas moche mais j’ai eu comme une impression de disproportions des corps... mais à part ça, les dessins sont vraiment superbes et on rentre facilement dans l’histoire grâce à eux.

 

En bref, c’est un manga sulfureux, étonnant et très explicite.

Ma note : 8 / 10

Je remercie les Editions IDP pour ce service presse.
Lu 2683 fois Dernière modification le dimanche, 05 mai 2024 15:24

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

Le site utilise des cookies pour son fonctionnement et réaliser des statistiques.