dimanche, 15 avril 2018 12:23

CIELO - Endless sound

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Synopsis

Comme il n’a pas grand-chose d’autre à faire dans sa campagne, Sanjô passe son temps à sortir avec des filles après les cours. En réalité, il aimerait pouvoir partager sa passion pour la techno avec ses amis, malheureusement, personne ne s’y intéresse dans son entourage. Un jour, il décide de tenter le tout pour le tout et d’entrer dans un club en mentant sur son âge. Il se laisse alors envahir par la musique qui lui procure des sensations nouvelles et découvre avec surprise que le jeune homme aux platines n’est autre qu’Ikarashi, un de ses camarades de classe. Quand ils se retrouvent au lycée, Sanjô taquine Ikarashi en le menaçant de révéler à tout le monde qu’il lui a fait des avances, complètement soûl, dans un club. Ikarashi accepte de lui céder son corps en échange de son silence et les deux garçons entament une relation de sex-friends... mais les sentiments de Sanjô évoluent petit à petit.

Editions IDP (2018)
192 pages
Yaoi

Mon avis

Sanjo est un coureur de jupons et il adore la techno mais personne ne partage sa passion... Un jour, il décide de mentir sur son âge pour entrer dans une boite et il tombe littéralement sous le charme de la musique du DJ. Il se rend alors compte que c’est Ikarashi, un camarade de classe, qui est derrière les platines. Celui-ci finit par picoler et fait des avances à Sanjo qui décide de le faire chanter en échange de son corps.

 

La techno n’est pas un genre musical que j’apprécie particulièrement mais ce n’est pas grave, tant que les personnages la ressentent et nous touchent avec leurs émotions, cela me convient. Le son est bien retranscrit en dessin, la passion de Sanjo et Ikarashi est palpable, surtout que Sanjo arrive à bander quand son ami mixe. De plus, l’auteur nous parle du Pays-Bas qui est THE pays de la techno et des DJs célèbres.
La seconde histoire beaucoup plus courte parle de masochisme et ne m’a pas du tout marqué... C’est rapide, précipité et vite oublié.
J’ai apprécié le coup de crayons, ce n’est pas moche, mais ce n’est pas extraordinaire non plus. Le rendu des cheveux en mouvement est vraiment très bien fait par contre, mais je trouve que certaines vignettes sont assez vides.

 

C’est un manga vraiment agréable à découvrir, même sans être fan de la techno !

Ma note : 8,5 / 10

Je remercie les Editions IDP pour ce service presse.
Lu 2901 fois Dernière modification le dimanche, 05 mai 2024 14:58

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.

Le site utilise des cookies pour son fonctionnement et réaliser des statistiques.