vendredi, 31 mars 2017 12:31

Henri Collignon - Paradise Beach

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Synopsis

La mystérieuse organisation de l’UCPT promet un voyage unique a des accidentés de la vie. 9 marginaux se voient offrir une chance de rompre la monotonie de leur quotidien sur une île de rêve. Au programme : soleil, cocktails et farniente. Pendant que les invités découvrent ce paradis inespéré, une série d’incidents étranges vient perturber ce havre de paix providentiel. Le sable fin recouvre l’enfer. Et ce qui devait être une semaine de pure béatitude plonge la communauté dans l’effroi. Après son roman « Retournements », dans lequel il montrait qu’un satellite peut mener votre vie au cauchemar, Henri Collignon nous emporte cette fois dans un thriller palpitant alliant eau turquoise et tensions psychologiques.

Editions LiLys (2016)
Format : PDF
Thriller

Mon avis

Neuf personnes complètement au bout du rouleau, dont la seule solution serait le suicide, sont invitées à participer à un « jeu ». Durant toute une semaine, le gite, le couvert, le trajet... tout est payé et elles n’ont plus qu’à profiter du soleil et se reposer.
Ex-prostituée avec sa petite fille, ancien taulard, violeur... tous ces paumés de la vie se retrouvent au cœur d’une machination. Croyant enfin que la roue tourne pour eux au moins une petite semaine, ils vont vite se rendre compte que leur vie ne manquera vraiment à personne. Et si cette proposition n’était pas si idyllique que cela ?

L’histoire est très complexe, avec une intrigue de plus de 750 pages, il y a de quoi faire et du début à la fin, nous sommes embarqués dans des vacances paradisiaques au goût de danger. Entre suspicion, conflits... nos invités ne savent plus où donner de la tête et nous non plus.
L’UCPT (« Une Chance Pour Tous »), l’organisme bienfaiteur qui offre de superbes vacances à tous ses individus au passé plus que louches, est très obscur et n’hésitera pas à tenter des expériences sur eux. Ils ne manqueront à personne alors pourquoi ne pas se servir de leur corps pour la recherche médicale. Sacrifier quelques humains pour la recherche contre le cancer ? bah ce ne sont que des dommages collatéraux, comme il y en a tout le temps. Et si l’immortalité était à porter de main, ce ne serait pas encore mieux ?

Je ne peux pas en dire plus sans révéler l’intrigue mais en presque 800 pages, je peux vous dire que vous n’allez pas vous ennuyer. C’est angoissant à souhait avec une pointe d’humour, c’est terrifiant et on en viendrait même à s’attacher aux personnages.

Un titre qui nous envoie au soleil, une couverture assez glauque et une histoire addictive !

Ma note : 8 / 10

Je remercie les Editions Lilys et NetGalley pour m’avoir permis de frissonner avec ce service presse.

Laissez un commentaire

Je reçois beaucoup de spam (en anglais pour la plupart) qui n'ont rien à faire au milieu de tous vos commentaires. Il n'est aucune question pour moi de faire une quelconque modération, mais je suis obligé d'activer l'approbation des commentaires afin de filtrer tous ces messages non désirés.
Votre commentaire sera mis en ligne rapidement.